Sélectionner une page

Les attentions portées à notre planète sont croissantes, et par ailleurs justifiées. Depuis 1972, et ce tous les 10 ans, sont organisés par l’ONU les Sommets de la Terre en vue de définir clairement les objectifs mais aussi les moyens pour favoriser un développement durable international. Le dernier en date est celui de Rio (2012). Plus récemment, au dernier trimestre de l’année passée, la COP21 tenue à Paris à su faire parler d’elle.

Au niveau national, des directives sont alors prises, à des échelles différentes.

Parmi les mesures prises en vue de protéger notre environnement, et ce, avec une vision long-termiste, on note au cours de l’année 2016 l’interdiction des sacs plastiques de caisse à usages unique. Il est vrai depuis quelques années, le plastique et son usage sont vivement critiqués, à juste titre, l’utilisation de ce matériau est exponentiel depuis une cinquantaine d’année, il a suscité et suscite toujours des enjeux majeurs : apparition du 7è continent ou d’îlots de plastique dans les espaces maritimes. Son abandon sauvage, pose le problème de la non-dégradation, si ce n’est au bout de plus de 250 ans (dans le cas où il n’est pas composé de fibres végétales)

 Les sacs plastiques sont de manière croissante remplacés par d’autres contenant. En caisse des magasins, nous avons vu l’émergence des sacs papiers. Mais dès lors, il apparait légitime de se poser les questions suivantes :  Quel est impact de la production du papier pour l’environnement ? Comment pouvons-nous faire pour réduire l’empreinte écologique lors de nos achats et comportements quotidiens ? Cette petite infographie tente d’y répondre….

Vous voulez diffuser cette infographie sur votre site ? Pas de problème, il vous suffit de copier/coller le code suivant:

<a href= »https://crea-pack.fr/papier-vs-plastique-quen-est-il-de-lempreinte-ecologique-infographie/ »><img src= »https://crea-pack.fr/wp-content/uploads/2018/01/INFOGRAPHIE-03-02.jpg » alt= »Infographie Plastique VS Papier » /></a>

Si cette infographie vous a plu, n’hésitez pas à la partager sur les réseaux sociaux !


Papier VS Plastique ?

 

Nous avons donc voulu nous intéresser d’un peu plus près à la production du papier et du plastique, à leurs impacts environnementaux et à la manière dont nous devons agir pour pallier aux risques et aux conséquences qu’ils présentent.

 

Le plastique : ennemi de l’environnement

 

Commençons par nous intéresser à la vie d’un sac plastique. Un sac plastique met plus de 250 ans au minimum à se désagréger dans la nature. Paradoxalement, nous l’utilisons généralement durant 20 minutes, tandis qu’il est produit en 1 seconde… Cela montre l’ampleur du gaspillage que sa production représente ainsi que les risques environnementaux sous-jacents. Cela peut également justifier la loi de 2016 en France, interdisant la fabrication et la mise à disposition des sacs plastique à usage unique. En Italie, pour pallier à ce phénomène grandissant, le sac plastique a été interdit. En matière d’utilisation de sac plastique, la Finlande fait exemple : un finlandais utilise environ un sac plastique par an (contre 214 en moyenne pour un français en 2015).

 

Il nous vient dès lors à l’esprit l’image des tortues étouffées à cause d’un sac plastique. En 2013, ce sont 17 kg de déchets, notamment de plastique, qui sont retrouvés dans l’estomac d’un cachalot échoué sur une plage andalouse. En moyenne, 206 kg de plastique sont déversés dans les océans chaque seconde. Ces chiffres montrent à quel point l’utilisation massive du plastique est dangereuse pour l’environnement. Il convient dès lors d’en limiter son usage mais surtout de proposer des solutions à son recyclage.

 

La production de plastique ne s’élevait qu’à 2 millions de tonnes en 1950 contre 400 millions de tonnes en 2015. De 1950 à 2015, les humains ont généré 8,3 milliards de tonnes de matières plastique, soit l’équivalent de 80 millions de baleines.

 

Mais alors, est-il plus pertinent d’utiliser du papier plutôt que du plastique ?

 

Idée reçue : faut-il privilégier le papier au plastique ?

 

Un sac plastique moyen pèse environ 25g alors qu’un sac papier moyen pèse 50g c’est-à-dire 2 fois plus. Ainsi, le sac papier est plus lourd et plus volumineux, ce qui a une conséquence directe sur le coût du transport. L’empreinte carbone résultant du transport du papier est plus élevée que celle du plastique.

 

Autre comparaison à faire entre le plastique et le papier : la production d’un sac papier nécessite 8 fois plus d’eau qu’un sac plastique . Ainsi, au niveau de la consommation d’eau, le sac plastique peut paraitre plus avantageux. Néanmoins, le sac papier est renouvelable et généralement biodégradable tandis que, comme vu précédemment, le sac plastique ne l’est pas. Quelques chiffres qui vont dans ce sens et illustrent bien le fait que le papier soit un matériau plus naturel car davantage recyclable : 20% des sacs plastique en France sont recyclés contre 50% des sacs papier.

 

Le papier : mangeur d’eau et autres impacts environnementaux

 

Focalisons-nous dès lors sur le papier, l’impact de sa fabrication et de son utilisation sur la nature. Le papier est produit à partir d’une matière première : le bois. Il s’agit donc d’un matériau dont les fibres sont 100% végétales. Généralement, ces fibres proviennent des chutes de bois utilisées pour la construction de meubles ou d’objet nécessitant du bois. Parce qu’issu d’une matière végétale, le papier met entre 2 à 5 mois pour se dégrader. Néanmoins, le papier est constitué à partir de la pâte à papier, cette dernière est produite à partir de produits chimiques. De plus, lorsque le papier est blanchi, il y a l’introduction d’autre produit chimique tel que le peroxyde d’hydrogène.

 

En plus de la présence de produits toxiques lors de la fabrication de la pâte à papier, on note un gaspillage d’eau conséquent. En effet, pour la production d’1kg de papier, il est nécessaire d’utiliser 500 litres d’eau. L’industrie papetière en Europe se classe donc comme la seconde industrie consommant le plus d’eau. De plus, 17 watt par heure sont utilisés pour la production d’une seule feuille de papier, soit l’équivalent de la consommation en énergie annuelle d’un radio réveil.

 

A ces points très négatifs, certains ajouteraient que l’industrie papetière est responsable de la déforestation massive qui s’opère de nos jours. Or, il est impératif de nuancer cette idée. En effet, la fabrication de papier est responsable à hauteur de 1,5% de la déforestation. Cette dernière étant principalement causée par l’agriculture intensive (73%), l’expansion urbaine (10%), la fabrication d’infrastructures telles que les routes ou bâtiments (10%) et la construction de meubles (7%).

 

En ce qui concerne la consommation de papier, elle a été multipliée par 10 depuis 1950, malgré l’avènement de la technologie et du secteur de l’électronique.

 

Quelles alternatives au papier et au plastique ? Adoptons les bons gestes !

 

A partir de là, nous pouvons constater que la production et l’utilisation, aussi bien du papier que du plastique, est néfaste pour l’environnement. Les dégâts causés sont multiples et énormes. Dès lors, il s’agit à nous, citoyens, d’adopter les bons gestes et de modifier nos comportements quotidiens.

 

Tout d’abord, pour éviter la pollution, l’amassement des déchets et donc, l’empreinte environnementale, il est impératif de trier correctement ces matières plastique et papier. En 2000, en France, il y avait 30% d’erreur de tri dans des déchets. De nos jours, cette part représente 15 à 20%. Il y a donc du progrès. De nombreuses villes, telle que San Francisco, ont fixé des objectifs zéro déchets. Suivons dès lors cet exemple, en minimisant nos erreurs de tri, en effectuant le compostage par exemple.

 

En Europe, l’Allemagne, l’Autriche, la Slovénie, la Suisse, la Belgique et les Pays-Bas figurent comme étant les bons élèves du tri et du recyclage. Dans cette même étude à l’initiative de la commission européenne, la France n’arrive qu’à la 15ème position en matière de tri et de recyclage. Les français ont donc encore beaucoup à faire.

 

L’innovation est sans doute elle aussi une des composantes qui jouera en faveur de la baisse de la pollution due aux déchets papier et plastique. Par exemple, une entreprise allemande a mis au point un sac plastique entièrement biodégradable, fait à partir de fibres végétales et qui contient des graines. Ainsi, il est possible d’y déposer ses pluches de fruits et légumes, et de planter le tout sous terre… Au bout de quelques temps y germera un fruit ou un légume choisi au préalable. Ces sacs sont distribués dans les rayons primeurs et on pour triple avantage :

 

    • Encourager au compostage

 

  • Limiter la pollution plastique

 

 

  • Encourager au jardinage urbain et domestique

 

 

 

Autre exemple d’innovation : un étudiant islandais invente une bouteille biodégradable qui se décompose au fur et à mesure qu’elle se vide… ! Preuve qu’en terme d’innovation, de nombreuses choses sont encore possibles !

 

Enfin, si nous désirons vraiment réduire la production de sacs papier et sacs plastique, il est primordial de penser aux sacs réutilisables. Ne partez jamais faire vos courses sans un sac coton ou un sac réutilisable ! Ayons le réflexe de ne plus surconsommer les sacs mis à disposition dans les supermarchés ou magasins divers : réutilisez les vôtres !

 

Si cette infographie vous a plu, n’hésitez pas à la partager sur les réseaux sociaux !

Sources:

  • https://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/developpement-durable-fabrication-livre-son-impact-ecologique-1335/page/4/
  • https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/fin-des-sacs-plastique
  • Rapport de l’ADEME sur les sacs plastique : http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/28300_acv_sacs_carrefour_2004.pdf
  • https://www.eea.europa.eu/
  • http://feeditbag.com/en/
  • https://mrmondialisation.org/islande-un-etudiant-cree-la-bouteille-deau-biodegradable/
  • http://www.qqf.fr/infographie/35/sacs-plastiques
  • http://www.qqf.fr/infographie/22/l-exploration-du-7me-continent
  • http://www.qqf.fr/infographie/31/les-dchets
  • http://www.qqf.fr/infographie/34/la-dforestation
  • https://actu.fr/normandie/alencon_61001/les-sacs-plastique-cest-fini_7204417.html
  • https://www.franceinter.fr/emissions/planete-environnement/planete-environnement-14-juin-2016
  • http://www.ecofolio.fr/recyclons%2Dnos%2Dpapiers
  • http://www.epochtimes.fr/limpact-de-suppression-sacs-plastique-lunion-europeenne-16071.html
  • http://ecoinfo.cnrs.fr/?p=11197
  • https://www.eea.europa.eu/data-and-maps/daviz/municipal-waste-recycled-and-composted-2#tab-chart_3
  • https://www.consoglobe.com/
  • Filmographie:
    • Demain, Décembre 2015, Mélanie Laurent, Cyril Dion
    • Expédition 7è continent, Atlantique Nord – Mai 2014, Vinci Sato